Ce qu’il y a à savoir sur l’endométriose

0
106

L’endométriose est un problème de santé qui touche environ 10 à 20% des femmes. On dit aussi qu’elle peut être à l’origine de l’infertilité. Plus de détails à travers ces quelques lignes.

Tour d’horizon sur l’endométriose

L’endométriose est une maladie qui intervient dans la santé naturelle des femmes et impacte considérablement la vie quotidienne de celles qui en sont atteintes. Elle se manifeste généralement par des saignements anormaux, des douleurs abdominales et des douleurs pelviennes chroniques chez 70% de celles qui en sont victimes. Les maux et inconforts apparaissent souvent lors des périodes de menstruations. Bien qu’aucun remède ne soigne complètement l’endométriose, il est possible d’atténuer les symptômes et les douleurs avec un traitement naturel.

Définition de l’endométriose

L’endométriose est une pathologie inflammatoire qui implique l’endomètre, le tissu de la muqueuse utérine. Elle provoque généralement des douleurs, notamment lors des règles, et des saignements anormaux. Ces manifestations s’expliquent par le développement d’un tissu semblable à la muqueuse utérine en dehors de l’endomètre. A rappeler que ce dernier est un tissu qui recouvre la paroi interne de l’utérus. Il se forme durant le cycle menstruel pour accueillir un embryon si fécondation a eu lieu. Dans le cas contraire, il se desquame et se traduit par la survenue des règles.

Lorsque ce tissu se développe hors de l’utérus, il se fixe sur les ovaires, la cavité abdominale, les trompes de Fallope ou dans les régions pelviennes. C’est ainsi qu’il impacte la santé de la femme.

Causes et manifestations de l’endométriose

Il n’y a pas encore de certitudes, selon les scientifiques, concernant les origines  de l’endométriose. Les facteurs à risques favorisant l’apparition de ce problème de santé ont, cependant, été identifiés. Les femmes dont les menstruations apparaissent avant l’âge de 11 ans et celles qui ont des règles abondantes et prolongées sont spécialement celles qui voient leur santé naturelle avoir un risque élevé de survenue de la maladie. A cela s’ajoutent d’autres hypothèses comme la menstruation rétrograde, la génétique, le taux d’œstrogène élevé, une opération chirurgicale et un malfonctionnement du système immunitaire.

Concernant les symptômes, il n’y a pas non plus de signe type, car chaque patiente est différente. Par contre, certaines manifestations doivent alerter. Les douleurs sont les signes les plus notables et peuvent survenir à plusieurs niveaux: durant les règles, au niveau de la cavité pelvienne, dans le bas du dos, au niveau de l’abdomen, lors des relations sexuelles, ou pendant que vous urinez. S’ensuit les saignements qui peuvent être excessifs ou apparaissant en dehors de la période de menstruations. Il y a également la possibilité d’avoir des problèmes intestinaux comme les constipations, diarrhées, nausées ou ballonnements. Et enfin, il y a l’infertilité dont certaines études ont fait l’objet. A noter qu’il y a quand même des femmes qui arrivent à tomber enceinte, même si elles sont atteintes d’endométriose.

Traitement naturel pour la soigner

Soigner complètement l’endométriose reste impossible pour le moment. Cependant le traitement naturel peut vous aider à amoindrir les symptômes et les douleurs, tout en prenant soin de votre santé.

La santé naturelle s’obtient généralement par une alimentation saine et équilibrée. Le traitement naturel pour soigner l’endométriose n’échappe pas à cette affirmation.

Évitez les aliments responsables de l’inflammation comme les sucres et glucides, les gras trans, les produits transformés, la viande rouge, la caféine et l’alcool. Les aliments précurseurs d’œstrogènes sont également à proscrire, à savoir le blé et autres céréales, les additifs alimentaires et les aliments conservés dans du plastique.

Favorisez la consommation d’aliments riches en oméga 3 comme les poissons gras et les oléagineux. Mangez régulièrement de la nourriture riche en magnésium comme la banane ou les épinards. Mettez le plus souvent des aliments riches en fer dans votre assiette comme le foie, les haricots, l’ortie ou les moules. Enfin, privilégiez les aliments riches en antioxydants, dont les fruits et les légumes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici