Les signes indiquant la schizophrénie

0
149

Les signes indiquant la schizophrénie

La schizophrénie est un trouble de la santé mentale atteignant environ une personne sur 300 dans le monde. Elle a des répercussions considérables sur tous les domaines de la vie. Découvrez comment elle se manifeste à travers ces quelques lignes.

Les symptômes de la schizophrénie

Parmi les problèmes de santé mentale les plus graves se trouve la schizophrénie. Cette gravité s’explique par le fait que cette dernière entraîne un handicap considérable sur la santé en général et se répercute dans tous les aspects de la vie. Ce qui explique pourquoi il est indispensable d’en reconnaître les symptômes afin que le patient puisse bénéficier des soins adéquats le plus tôt possible. A savoir qu’il existe des signes dits positifs et des symptômes dits négatifs.

Les symptômes nommés « positifs » de la schizophrénie

Selon les psychiatres, les manifestations dites positives de la schizophrénie ne sont pas observées chez les personnes en bonne santé. Les voici :

–          Les hallucinations : elles viennent déranger la santé naturelle du patient en touchant un sens ou tous. Il peut donc s’agir d’hallucinations olfactives, auditives, visuelles ou cénesthésiques.

–          Les délires : le malade les expriment  autour de différents thèmes comme la mégalomanie, la persécution ou encore le mysticisme et ses idées délirantes n’ont pas obligatoirement des liens entre eux. Le schizophrène se sent persécuté, trompé, espionné, harcelé, et il y croit tellement qu’il est impossible de les raisonner.

–          Les troubles du langage et de la pensée : La santé mentale du malade qui se dégrade ne lui permet plus d’avoir un raisonnement logique. Il est incapable d’organiser ces idées et son discours est incohérent. Il peut inventer des mots et ne pas comprendre des termes utilisés couramment. Ce qui rend la communication avec lui très difficile.

–          Des troubles psychomoteurs et des agitations : le patient peut faire des mouvements répétés, avoir des gestes impulsifs, faire des grimaces sans raison, avoir des sourires ou des rires paradoxaux sans aucun lien avec la situation. Il peut aussi être très actif, ou au contraire rester sans rien faire ni dire durant des heures.

Les symptômes nommés « négatifs » de la schizophrénie

Les psychiatres affirment que les manifestations dites « négatives » sont un affaiblissement des capacités psychologiques normalement présentes. La santé naturelle du patient se dégrade de sorte qu’il présente les problèmes suivants :

–          Les troubles de l’émotion : le malade semble froid et distant. Il est incapable d’exprimer ses sentiments, alors qu’il est souvent en proie à des émotions intenses et des pulsions contradictoires. Il possède une sensibilité exacerbée et a fortement besoin d’affection, pourtant, une discordance totale s’installe entre ce qu’il ressent et ce qu’il exprime.

–          La démotivation : une personne atteinte de schizophrénie a souvent du mal à s’engager dans une vie active, au point de négliger même son hygiène personnelle.

–          Le retrait social et l’apathie : La santé mentale du malade le fait se désintéresser du monde extérieur. Il est replié sur lui-même et se réfugie dans la solitude pour se protéger des conflits liés à une mauvaise communication.

–          La dépersonnalisation : La santé naturelle du patient se détériore par l’anxiété et il perd le sentiment d’être lui-même. Il croit que son corps  est disjoint de sa personne ou que ses membres pourraient se détacher. Il peut alors passer des heures à se contempler dans un miroir ou à observer un de ses membres.    

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici