Ce qu’il y a à savoir sur les douleurs thoraciques

0
48

Avoir des douleurs thoraciques n’est pas à minimiser, car elles peuvent révéler de graves problèmes de santé, dont un traitement naturel ne peut en venir à bout. Voici nos explications concernant les pathologies liées à ces maux.

Tour d’horizon sur les douleurs thoraciques les plus fréquentes 

Avoir des douleurs dans la cage thoracique est un problème de santé très courant, et de ce fait, beaucoup le minimise. Un pincement à la poitrine est souvent pris pour un problème lié à de la crise d’angoisse et on pense que ça finira par disparaître. Toutefois, ce comportement est à éviter, car ce genre de maux peut ne pas être anodin, et révéler un problème de santé plus grave. Plusieurs causes peuvent les expliquer, dont certaines sont certes bénignes, mais d’autres nécessitent une urgente prise en charge. 

Les symptômes qui alertent 

Lorsque vous avez des douleurs au niveau de la poitrine et que la sensation est pénible et inhabituelle, soyez en état d’alerte. Ces maux peuvent survenir de manière brusque ou de manière chronique et peuvent se révéler être des signes avant-coureur d’une crise cardiaque ou d’un infarctus. Les symptômes les indiquant sont les suivants: 

  • une douleur intense et brutale serrant la poitrine, qui dure plus de 5 minutes et qui persiste même au repos,
  • une douleur qui ne disparaît ni spontanément, ni après une prise de médicament pour une personne qui suit déjà un traitement,
  • une douleur qui s’intensifie lors de la respiration, 
  • une douleur qui se répand dans d’autres régions du corps, comme la mâchoire, le cou, le bras, l’abdomen et le dos.

Ses signes peuvent être suivis d’essoufflement et de pâleur, de sueurs, de nausées, de vertiges voire d’évanouissement, ou encore un rythme cardiaque anormal. 

Les causes les plus fréquentes des douleurs thoraciques 

Plusieurs pathologies peuvent être à l’origine d’une douleur thoracique dont: 

  • les causes cardio-vasculaires, qui sont les plus préoccupantes et qui concernent la crise cardiaque, l’infarctus, l’angor ou encore la péricardite.  
  • les causes pulmonaires. Il peut s’agir de la pneumonie, de la pleurésie, de l’embolie pulmonaire, d’un abcès du poumon, des pneumopathies infectieuses ou de la plèvre.
  •  les pathologies du squelette et traumatisme, dont une tumeur osseuse, un tassement vertébral, une atteinte des muscles thoraciques ou des traumatismes provoquant des fractures de côtes. 
  • les causes psychiatriques comprenant des crises de panique, l’anxiété ou la somatisation 
  • les autres pathologies comme la névralgie intercostale, la fybromyalgie, la méningoradiculite ou du zona. Des pathologies organiques peuvent également être mises en cause comme les maladies sanguines, les maladies abdominales d’origine pancréatique, les maladies ulcéreuses, l’affection hépato-biliaire ou le colique.

Comment agir face à une douleur du thorax 

En prévention de possible aggravation des douleurs thoraciques, il est important de reconnaître les signes et d’agir prudemment. Le traitement naturel n’est pas recommandé dans ce cas précis, car aucun diagnostic n’a été confirmé. Le premier réflexe est d’appeler les secours afin que la personne souffrante bénéficie le plus rapidement possible de soins adaptés. En attendant la prise en charge, veillez à ce que le patient se mette en position demi-assise, adossée contre le mur, pour qu’elle se détende. Dans le cas d’un évanouissement, la position latérale de sécurité est conseillée. Si le malade cesse de respirer, la réanimation cardio-pulmonaire doit être pratiquée d’urgence. Si jamais la respiration ne revient pas, et que la personne n’a plus de pouls, faites-lui un massage cardiaque et du bouche à bouche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici