Ce qu’il y a à savoir sur les bâillements et s’ils sont contagieux

0
45

Avez-vous déjà remarqué que lorsque vous voyez quelqu’un bâiller, cela vous donne aussi envie de bailler à votre tour? Oui, les bâillements sont contagieux, ces quelques lignes vous expliquent pourquoi. 

Tour d’horizon sur les bâillements, sont-ils contagieux? 

De manière générale, tous les vertébrés baillent sauf la girafe. Chez l’être humain, on compte en moyenne 5 à 6 bâillements par jour et 250 000 bâillements toute la vie. Il s’agit d’un réflexe inné en lien avec la vigilance, qui se manifeste le plus souvent au moment du réveil ou lorsqu’on est fatigué. Sachez que même le fœtus bâille dans le ventre de sa mère. A noter aussi que le bâillement fait partie des astuces santés qui luttent contre les symptômes du stress et de la fatigue, et il est contagieux.

Les raisons pour lesquelles on baille

Il y avait une théorie qui disait que les bâillements favorisent l’oxygénation du cerveau. Cette théorie a été écartée plus tard. En réalité, le bâillement est un des symptômes qui indique que la température du cerveau augmente, parce qu’on est fatigué, parce qu’on s’ennuie, parce qu’on a chaud ou parce qu’on est malade. Il nous permet également de retrouver notre vigilance, car il a un effet thermorégulateur. De manière concrète, nos bâillements augmentent le flux de sang artériel et grâce à eux, un flux de sang frais irrigue le cerveau. 

Les causes qui expliquent la contagion des bâillements

Vous l’avez certainement déjà remarqué. Lorsque quelqu’un de votre entourage baille, vous n’y pouvez rien, vous baillez à votre tour. C’est tout à fait normal, et comme l’adage le dit, un bon bâilleur en fait bâiller sept.  D’après les scientifiques, c’est l’empathie qui explique la contagion. C’est-à-dire, qu’on exprime la capacité à éprouver ce que ressent un autre individu lorsqu’on baille après que lui ait baillé. Quand notre cerveau se réchauffe, traduisant une perte de vigilance, nous communiquons aux personnes qui nous entourent que cela leur concerne aussi, en baillant. On leur dit carrément de rester vigilant. Cela peut aussi être un signal pour dire qu’il est temps de manger ou de dormir et de synchroniser les activités de groupe. 

Faire bailler en baillant est aussi un phénomène que l’on appelle l’échokinésie du bâillement. Les responsables sont logés dans notre cerveau. Les scientifiques expliquent que voir une personne bâiller active une zone au niveau du sillon temporal supérieur, endroit où sont hébergés les neurones miroirs. La personne qui baille active ses propres neurones et provoque l’activation des mêmes neurones chez un autre individu qui l’observe. Voilà comment s’explique l’envie de bailler en voyant quelqu’un d’autre faire de même. 

Le bâillement fait partie des astuces santés

Selon les chercheurs, le bâillement fait partie des astuces santés qui permettent au corps de se relaxer. Il est mal vu en public, pourtant il possède des bienfaits qui agissent sur les symptômes du stress et de la fatigue. Il est même recommandé de le provoquer au cours de la journée lorsqu’on se sent exténué ou lorsque l’anxiété survient. Les bâillements nous permettent de nous apaiser et de libérer les tensions. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici