Éviter le froid permet-il de se protéger du coronavirus

0
96

Comme le froid est souvent favorable au développement des particules virales en tout genre, on croit qu’il est plus propice à la propagation du covid-19, comparé à la saison chaude. Lisez cet article pour démêler le vrai de faux à propos de l’effet de la température  sur le coronavirus.

Faut-il éviter le froid pour se protéger du coronavirus ?

Le froid apporte son lot d’épidémie, et avant chaque saison hivernale, on se prépare toujours à affronter les épidémies virales touchant la voie respiratoire. Comme le coronavirus circule toujours, bien que les cas diminuent et que les recherches ont permis que la majorité des personnes atteintes guérissent, il est toujours prudent de prévenir que de guérir. Ainsi, il est important de s’informer sur le réel effet du froid sur le virus et en finir avec les idées reçues afin de se protéger de la maladie.

Les particules virales sont plus résistantes au froid

La saison hivernale fait toujours craindre l’apparition et la propagation des maladies virales touchant la voie respiratoire, notamment le coronavirus qui circule toujours. Les recherches des scientifiques et les arguments physiques ont d’ailleurs démontré que les virus respiratoires de l’hiver ont une plus grande résistance au froid. En effet, les particules virales résistent à la température hivernale grâce à une membrane qui l’entoure. Cette dernière héberge des protéines  qui protègent le génome viral. Les scientifiques appuient cette thèse en affirmant que contrairement à la chaleur qui peut dénaturer ces protéines, le froid fige les réactions et ralentit la dénaturation.

Par ailleurs, la période de froid rend le corps humain plus vulnérable, car ses voies respiratoires sont moins protégées. L’humidité intérieure baisse et le mucus a des difficultés à remonter, d’où une diminution de la capacité à se défendre contre les pathogènes.

Le grand froid n’est pas favorable au développement du coronavirus

Il faut, cependant, savoir que bien que le froid a plus tendance à propager le covid-19 que la chaleur, cela a une limite. D’après les chercheurs, le virus s’épanouit  de préférence à une température entre 2°C et 6°C, avec un taux d’humidité de l’air entre 60% et 80%. Ces conditions augmentent sa reproduction de 0,16 à chaque degré en moins. Par contre, les gouttelettes contenant les virus gèlent lorsque la température passe au-dessous de 0°C et vont tomber au sol avant de se disperser dans l’air.  A noter que cette affirmation est vraie à l’extérieur et non à l’intérieur.

La température du corps humain reste favorable au développement du coronavirus

Comme le froid incite plus à rester à l’intérieur et dans un lieu clos, le risque de propagation de virus reste toujours élevé. Raison pour laquelle, le port du masque, le lavage régulier des mains, la distanciation et l’aération régulière des pièces sont toujours conseillés en lieu clos.  

En outre, il faut garder à l’esprit que le corps humain a une température entre 36,5°C et 37°C. Ainsi qu’il fasse chaud ou froid à l’extérieur ne l’empêche pas de contracter le coronavirus. Les gestes barrières restent donc les meilleurs moyens de se protéger contre ce virus. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici