Les actions à adopter face à l’allergie alimentaire 

0
148

L’allergie alimentaire est une réaction de défense de l’organisme, qui se manifeste souvent après avoir ingérer un aliment. Pour retrouver la santé, voici comment réagir en cas de contact entre l’allergène et le système immunitaire

Ce qu’il faut faire en cas d’allergie alimentaire

Vous êtes victime d’une allergie alimentaire lorsque votre organisme réagit pour se défendre après avoir ingérer un aliment. Cette défense se manifeste souvent par des symptômes légers comme des démangeaisons, des éruptions cutanées ou encore des picotements des lèvres, qui peuvent être soulagés grâce à des traitements. A noter cependant que l’allergie peut être grave, voire mortelle. Il est alors fortement recommandé de faire attention à sa santé et de bien se nourrir en évitant les aliments qui la provoquent.

Bien se nourrir en pratiquant l’éviction 

Lorsqu’il y a contact entre l’allergène et le système immunitaire, des symptômes d’allergie alimentaire apparaissent pour vous indiquer que votre santé est menacée. Ces signes surviennent souvent entre 2 heures  et 48 heures après l’ingestion de l’aliment incriminé. Un tour chez l’allergologue vous aidera à identifier la nourriture responsable de votre mal être, et la première chose qu’il va vous conseiller sera de la bannir de votre alimentation. Il s’agit de l’éviction. Les médecins précisent bien, que c’est, à priori, le seul traitement qui existe  contre l’allergie alimentaire, vu qu’il n’y a pas de désensibilisation possible aux aliments, pour le moment. Aucun médicament ne peut donc guérir définitivement ce type d’allergie. Souvenez-vous donc, que bien se nourrir est le meilleur moyen de prendre soin de vous. 

Autres traitements de l’allergie alimentaire 

A part l’éviction, il existe des traitements locaux qui peuvent vous aider à soulager l’allergie alimentaire et renforcer vos anticorps. Avant de les appliquer, toujours demander l’avis d’un allergologue. Le premier traitement concerne les antihistaminiques H1. Lorsque vos réactions allergiques apparaissent, ce traitement bloque l’action de l’histamine libérée par les cellules inflammatoires. Ils existent sous forme de crème, de collyre ou de solution par voie intranasale, pour les symptômes légers. 

Si vous avez des symptômes gastro-intestinaux, comme des vomissements, des nausées ou de la diarrhée, le médecin peut vous recommandé des antihistaminiques H1 antinauséeux ou des ralentisseurs de transit intestinal. 

Dans le cas où votre santé se détériore par l’apparition d’eczéma atopique, les corticoïdes d’application cutanée vous aideront à les soulager. Veillez à toujours maintenir votre peau hydratée. 

Pour ceux qui ont développé un asthme, les broncho-dilatateurs, à administrer par inhalation, sont les traitements adaptés. 

Recourir à un traitement d’urgence en cas de choc anaphylactique

Le choc anaphylactique est possible en cas d’allergie alimentaire. Il s’agit d’une redoutable réaction systémique, et c’est un cas à part en allergologie. Toute la santé est impactée dans ce cas précis, car le choc anaphylactique touche tout l’organisme. Vous pouvez alors avoir des troubles du rythmes cardiaques, des problèmes au niveau des systèmes cardio-vasculaires, des troubles neurologiques suivis de malaise ou de syncope, des problèmes respiratoires provoquant des crises d’asthme ou encore des réactions cutanées. Ce type de réaction allergique comporte un risque vital. Ce qui implique l’application d’un traitement urgent, dont l’injection intramusculaire d’adrénaline. C’est un soin qui augmente le rythme cardiaque et la pression artérielle. Il dilate également les bronches. A la suite de cette injection doit se faire une hospitalisation pour une prise en charge rapide du patient. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici