La maladie de Parkinson se transmet-elle par la génétique ?

0
109

Les véritables causes de la maladie de Parkinson restent, à ce jour, inconnues. Des recherches effectuées par des scientifiques laissent persister l’hypothèse d’un facteur héréditaire. Ces quelques lignes vous aident à en savoir plus.

Hérite-t-on de la maladie de Parkinson ?

La question sur les origines de la maladie n’a pas encore de réponses exactes, à ce jour. Parmi les hypothèses, il y a la génétique. Les chercheurs ont creusé cette piste, sans arriver à être certains si une manifestation de la maladie de Parkinson chez un individu a un lien avec l’hérédité. On sait juste qu’il s’agit d’une maladie neurodégénérative. Parkinson et personnes âgées sont souvent associés, bien qu’il soit possible d’avoir la maladie de parkinson à 35 ans.

Des facteurs génétiques à l’origine de la maladie de Parkinson

On n’a pas encore toutes les réponses concernant la maladie de Parkinson. Les scientifiques ont déjà été effectuées beuacoup de recherches par les scientifiques pour mettre la main sur les causes exactes de la maladie. Pour l’heure, on n’en sait pas grand-chose. On sait juste que le Parkinson est une maladie neurodégénérative qui se traduit par la disparition progressive des neurones producteurs de la dopamine. Cette dernière assure la capacité d’une personne à contrôler ses mouvements.

La manifestation de la maladie de Parkinson se montre ainsi par la perte des facultés motrices des personnes atteintes. Ce sont les raisons à l’origine de cette disparition des neurones qui captent l’attention des chercheurs. Des facteurs génétiques ont été avancés. 10% des personnes atteintes ont un autre cas dans la famille. Ils ont identifié les gènes responsables. Il s’agit entre autres du Parkine, responsable de l’apparition de la maladie de Parkinson à 35 ans, donc de manière précoce. D’autres gènes sont également étudiés : le LRRK2. Mais dans la plupart des cas, Il n’est pas héréditaire et on constate que âge et maladie de parkinson ont un lien, puisque la plupart des personnes atteintes ont plus de 60 ans. Or, les cas liés aux facteurs génétiques sont des cas majoritairement précoces et ils sont très peu nombreux.

La nécessité de se faire suivre en cas de prédispositions génétiques

Si un membre de votre famille est atteint de Parkinson, vous pouvez penser que vous présentez des risques d’attraper la maladie. C’est tout à fait compréhensible, vu que les gènes ont une incidence sur sa survenue. Il faut, cependant, se souvenir que les facteurs génétiques ne représentent que très peu de cas. Ce qui signifie qu’il n’y a pas de raison valable de vous faire suivre afin de détecter une manifestation de la maladie de Parkinson. De plus, les gènes dits responsables de la maladie de Parkinson sont récessifs. Ils doivent être transmis des deux parents pour faire survenir la pathologie. Mais même dans ce cas, l’apparition ne se fait pas automatiquement. Si un proche est ainsi atteint de la maladie, il y a très peu de chance qu’il le transmet à sa descendance. Raison pour laquelle, l’intérêt d’un suivi n’est, à ce jour, pas démontré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici